Costa Rei et alentours

À LA DÉCOUVERTE DE LA COSTA REI

Les 13 kilomètres de côtes du territoire de la commune de Castiadas, l’une des plus belles localités du Sud de la Sardaigne, permettent aux visiteurs d’entreprendre un voyage à la découverte de perles naturelles d’une rare beauté. En partant de Costa Rei, Dans un itinéraire idéal du nord au sud, on atteint la plage solitaire de Santa Giusta, célèbre pour l’énorme rocher en forme de tortue qui domine la mer, connu sous le toponyme de “Scoglio di Peppino” (Rocher de Peppino).

En poursuivant le trajet, on rencontre la colline de Monte Turnu qui surplombe la merveilleuse Cala Sant’Elmo, composée d’une alternance de rochers et de petites criques de sable qui mènent à Cala Cannisoni, derrière laquelle la campagne déserte donne lieu à un paysage peu coloré mais qu’illumine soudain la magnifique Cala Pira, une plage de sable candide, aux eaux transparentes, sur le promontoire de laquelle domine la tour restaurée du même nom, datant du XVIIIe siècle.

_

Prisons de Castiadas

EX PRISONS DE CASTIADAS

Ce qui a donné son nom à la Costa Rei, le lieu où les détenus purgeaient leur peine

Bien que certains aient donné au fil des années une interprétation plus idyllique du nom “Costa Rei”, attribuant son origine à une côte au passé royal, l’histoire et ses traces évidentes désignent incontestablement celle qui était autrefois la côte des “rei”(coupables) ceux qui étaient déportés pour travailler la terre, récupérer un territoire dépeuplé et passer ainsi leur période de détention. Les prisons de Castiadas et la Casa del Direttore (maison du directeur) du pénitencier peuvent encore être visitées à l’occasion des rares ouvertures au public et sont le témoignage du passage d’un sombre passé à un présent lumineux de nos jours.

7 km | 10 minutes en voiture

_

Nuraghe Asoru | Dintorni Spiagge San Pietro Resort

NURAGHE ASORU OU BASORU

Le symbole du passé retrouve une nouvelle vie auprès de la modernité qui ne ternit pas pour autant sa splendeur

Bâtit à la fin de l’âge du bronze le nuraghe, qui prend son nom de la localité d’Asoru où il est situé, domine toute la vallée jusqu’à la mer, que l’on distingue à cinq kilomètres de là. Composé d’une tour centrale, accessible à travers une ouverture surmontée d’un bloc monolithique et de deux tours plus petites insérées dans un bastion au périmètre concave-convexe qui comprend une petite cour, le nuraghe est facilement accessible depuis Cagliari en parcourant la route nationale SS 125 jusqu’au kilomètre 50,900, d’où l’on peut apercevoir la tour qui se trouve à environ dix mètres de la route.

22 km | 15 minutes en voiture

_

Sanctuaire de San Priamo

SANCTUAIRE DE SAN PRIAMO

La foi atteint des sommets élevés, à couper le souffle, avec des panoramas de carte postale

Le ravissant sanctuaire dédié à Saint Priamo Martyr est bâtit sur un promontoire face à la mer, à San Priamo, un territoire au charme bucolique de la commune de San Vito. L’église se dévoile avec son grand parvis accessible par un chemin pavé en pierres de quelques centaines de mètres de long, qui peut être même parcouru en voiture. Les lignes géométriques sont très simples et ont une influence romane : la façade, accompagnée du clocher carré, se dresse avec un portique constitué de trois arcs qui en allongent la forme. L’intérieur est lui naturellement éclairé par des fenêtres à une seule lancette.

25 km | 20 minutes en voiture

_

Tour des 10 Chevaux | Dintorni Spiagge San Pietro Resort

TOUR DES 10 CHEVAUX

Le passé se révèle dans un jardin secret entre lagunes d’eau saumâtre et végétation sauvage

Grâce au stationnement permanent de dix cavaliers, la tour de guet, construite au XVIe siècle pour la sécurité des populations locales, a joué pendant des décennies un rôle défensif grâce à ses murs, desquels demeurent aujourd’hui des traces importantes. Sa fonction principale était la défense contre les attaques provenant de la mer, d’où les pirates pouvaient apparaître à tout moment. À l’occasion de la fête “Ohi su Moru ! ” (Aïe le Maure), qui se déroule ici le dernier dimanche de juillet, des représentations théâtrales rappellent la bataille liée à la victoire sur les Maures (envahisseurs représentés même sur le drapeau de l’Île).

32 km | 30 minutes en voiture

_

Monte Narba | Dintorni Spiagge San Pietro Resort

MONTE NARBA

Où le bleu du ciel et le vert du maquis donnent lieu à un spectacle de rêve

Pour les amateurs de trekking et de randonnées, de photographie ou de tout-terrain, le Monte Narba, situé dans la région de San Vito, possède un paysage à couper le souffle que l’on peut admirer tout au long de la montée vers le sommet. Sa vallée verdoyante permet l’observation de centaines d’espèces végétales à feuilles persistantes, endémiques et typiques du maquis méditerranéen, ainsi que de respirer l’air pur de cette région particulièrement préservée, où les bruits, les lumières et le trafic sont vraiment bien loin. Il est recommandé de ne se rendre sur la montagne qu’en compagnie d’un guide local, avec de l’eau, un véhicule et des vêtements adaptés.

34 km | 28 minutes en voiture

_

Mines Monte Narba | Dintorni Spiagge San Pietro Resort

LES MINES DE MONTE NARBA

Un passé désormais oublié dans la vallée du Monte Narba, parmi les chèvres et les anciennes maisons délabrées

Difficilement accessibles, mystérieuses et au charme « western », les mines de San Vito et le village des mineurs, désormais abandonné, sont la chose la plus aventureuses que vous puissiez atteindre en voiture, par un itinéraire en hors route. La gentilhommière du Directeur des mines, dont sont encore visibles les fresques décadentes, la maison, entourée de cyprès qui closent l’ancien jardin désormais sauvage, en plus de tous les entrepôts et les bâtiments revêtus de briques, restent aujourd’hui quelque chose d’absolument séduisant qui doit être observé et vécu avec la plus grande attention (mieux si accompagnés par un guide local !).

35 km | 30 minutes en voiture

_